Enseignement

Les cours et séminaires suivant sont enseignés régulièrement par le titulaire de la CLEASC à l'Université Laval : 

 

? Cours de baccalauréat

SOC-2162 3-0-6 | Sociologie de la coopération

L’objectif de ce cours est de comprendre l’émergence du mouvement coopératiste en tant que mouvement social et politique, lequel propose différentes alternatives à l’entreprise libérale dans un contexte de consolidation du capitalisme. Il s’agira d’analyser l’évolution du mouvement coopératiste depuis le 19e siècle à travers les transformations des expériences de la coopération et du contexte globale du mouvement. Ce cours propose une introduction aux concepts de coopération, de coopératisme, de mouvement social et politique, d’entreprise et de capitalisme, des repères socio-historiques nécessaires à l’analyse sociologique et l’étude de cas d’expériences de la coopération dans différents pays pour en saisir les spécificités et les ressemblances, les enjeux et les apports au sein du mouvement.

SOC-2166 3-0-6 | Sociologie des mouvements sociaux

L’objectif de ce cours est double. Il vise, d’une part, à introduire les étudiant.es aux principales approches théoriques des mouvements sociaux et du changement social, en prenant soin de bien les situer dans leurs contextes socio-historiques. D’autre part, il a pour objectif de présenter une diversité de cas d’étude représentatifs de différentes luttes sociales du 19e siècle à aujourd’hui. Il s’agira notamment d’étudier les mouvements ouvrier, paysans, féministe, étudiant, décolonial, autochtone, ainsi que certains mouvements conservateurs et libéraux. Enfin, nous porterons également notre attention sur l’articulation de l’agir collectif en fonction de différentes échelles d’action, du local au global.

 

? Séminaires de maîtrise et doctorat

SOC-7167 3-0-6 | Coopération et justice sociale

Analyse critique de différentes approches théoriques et pratiques sociales proposant ou expérimentant des formes de sociétés ancrées sur l’idée de justice sociale. Nous partirons d’une critique de la société capitaliste pour en dégager les principales caractéristiques afin de la contraster avec d’autres manières de faire société (historiques, réelles ou potentiellement à venir), dont la caractéristique commune est de faire l’expérience pratique ou de mener une réflexion sur ce que peut être une société coopérative. Méthodologiquement, il sera notamment question d’examiner la manière dont s’articulent les sphères économiques, politiques et sociales dans les approches et pratiques et étudiées.

SOC – 7172 3-0-6 | Société capitaliste 

Partant des débats sur les origines du capitalisme en Europe et le rôle fondamental joué par l’esclavage moderne et la colonisation des Amériques, passant par les enclosures pis sa consolidation dans les « manufactures du diable » en Angleterre au XIXe siècle, pour ensuite comprendre ses multiples transformations économiques (impérialisme, financiarisation, travail, management, dépossession, surveillance, algorithmes), sociales (modes de vie, rapport à l’autre), politiques (État, institutions) et culturelles (rites, symboles) aux XXe et XXIe siècles, ce séminaire vise à cerner le phénomène capitaliste à la fois comme système politico-économique et comme forme de vie ou manière d’être au monde.